Jeudi 19 mars 4 19 /03 /Mars 16:49

En revanche, la copulation, étape qui tient tant de place dans notre imaginaire, n’est en réalité qu’un détail technique secondaire. "

Albert Jacquard

A

Ca y est, je m’en reviens de ma petite promenade rééducative.

Y avait du soleil et des nanas…

Et du bon peuple cégétiste, déjà coupe rosé,

Par notre belle étoile radieuse au zénith , on va dire.

Plein de petites jeunes filles lycéennes et étudiantes,

De belle jeune femmes…

Toutes m’ont souries… Les coquines…

Même les vieilles mamies syndicalistes.

Mais d’anarchistes, point !

A

 

Alors, l’on cru ouïr du royaume d’Hadès, sa voix.

Certains crurent même l’apercevoir,

Le phantôme d’Archibald Douglas !

Qui obtint un franc succès auprès de jeunes homos sapiens à peine pubères avec :

Sarkozy t’es foutu !

Les aristocrates sont dans la rue ! "

A

Y avait même des socialistes ! Leaule !

Les pauvres…

Empalons les traîtres !

Les parlementaires qui votèrent le traité de Lisbonne !

Jean-foutre !

Hou !… Hou !..

Félons !

Pleutres ! "

A

En résumé,

Jerry Golay : noel : !

A

Mais d’anarchistes, point !

Alors j’ai pensé à mon vieux tonton Albert.

Ah ça, lui, il est ceinture noire dixième dan d’anarchisme !

Je l’aime beaucoup, qui suis à peine ceinture jaune,

Un honneur de s’en faire instruire.

C’est un véritable maître !

Putain avec lui, même moi qui suis très con,

J’ai l’impression de tout comprendre !

Fortiche !

A propos de diversitude, il y remet quelques pendules à l’heure.

Un nouveau processus c’est mis en place il y a moins d’un milliard d’années,

La procréation :

Deux individus collaborent pour donner naissance à un être nouveau ;

Il se réalise à partir d’un tirage au sort de la moitié des patrimoines de chacun des géniteur ;

En routine, des êtres nouveaux sont systématiquement produits.

Ce qui a abouti à l’extraordinaire diversité des espèces actuelles. "

Pour les cons et les mal-comprenant comme disait Coluche,

Nous sommes tous différents !

Nous somme donc tous DIVERS !

Malheureusement dans le processus propagandiste capitaliste,

On veut nous faire croire que certains le seraient plus que les autres ? ! !

A

J’l’aime bien tonton Bébert, mais il est dans les nuages…

Il se moque des frontières, et prône la liberté totale de migrer sans aucunes contraintes.

Moi aussi j’aimerais bien faire la ronde en fumant des fleurs…

Comment lui expliquer ?

Que malheureusement les flux migratoires tels qu’ils s’établissent actuellement,

Sont aux seuls bénéfices des multinationales apatrides.

Pour le malheur des sédentaires qui voient leurs conditions de vies se dégrader,

Pour le malheur aussi des nomades,

Exploités par une ribambelle de voyous de toutes sortes !

Mais c’est un véritable catholique,

Vouant un culte à l’exemplarité de la vie de Saint François d’Assise,

Autre anarchiste s’il en est… Alors, comment lui en vouloir.

A

 


A

Mais là, où même un gamin de maternelle comprendrait,

C’est quand il enfonce une porte ouverte :

La Terre est un monde fini !

La croissance productiviste pour une humanité toujours plus nombreuse

Ne peut que nous conduire dans le mur !

Aussi, il sort un nouveau bouquin :

Le Compte à Rebours a-t-il commencé ? "

Albert Jacquard

Chez stock 15 euros.

Où il y rabâche, b a ba de toute pédagogie,

Ses théories sur la dé-croissance déjà vieilles de plus de 40 ans !

Et vu l’évolution de notre humanité depuis,

Tout lui donne hélas raison !

A surligner le chapitre intitulé :

Intégrisme économique :

La croissance de la consommation est, parmi les exigences manifestées, celle qui recueille actuellement la plus large approbation.

Par malheur, c’est elle aussi qui, dans les pays développés, nous entraîne le plus évidemment vers un butoir,

En raison de la finitude de la planète.

La promouvoir ne peut donc être que néfaste. "

A

Par contre quand j’eus ouï ceci,

Là je rigole plus !

Je suis Outreau !

Comme disent les poissonnières chez Morandini.

Comment peut-on s’en prendre au si gentil Restau du Cœur ?

Et c'est en sortant vers minuit Monsieur le Commissaire,
Que tous les soirs de chez la Montalant
De jeunes "peigne-culs" nous montrent leur derrière
En nous chantant :

A

 


A

BONUS TRACK pour les Bgodistes :

L’étranger :

Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère?
- Je n'ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
- Tes amis?
- Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.
- Ta patrie?
- J'ignore sous quelle latitude elle est située.
- La beauté?
- Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle.
- L'or?
- Je le hais comme vous haïssez Dieu.
- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !
 "

Spleen de Paris
Charles Baudelaire

Par Baudricourt - Publié dans : PAROLES
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés