Samedi 4 avril 6 04 /04 /Avr 14:48

J’ai étudié la sagesse…

Tiens, prends ça dans ta gueule ! "

In Kebra La Honte aux Trousses

A

Profitant d’une tournée en ville de paperasseries,

J’en profitai pour faire détordre mes besicles à la Mutualiste,

Sis en dessous de la Fnac de ma bourgade.

Celle-ci se trouvant tout au bout de la mini galerie marchande.

Dès l’entrée le Rotary Club, afin de nous sensibiliser sur une de leurs œuvres caritatives,

Y expose photos et poupées folkloriques

Du Mékong.

Si pour certain, cela évoquerait Apocalypse Now ou The Deer Hunter,

Bizarrement, chez moi, ça évoquerait plutôt la Dordogne.

L’envie de passer une fois pour toute chez le merlan,

Et m’y retirer définitivement…

A

Il y a peu, un des jeunes talentueux de la Méchantosphère,

- Qu’il pardonne mes trous dans la tête, parce que je ne sais plus qui ni où, -

Ronchonnait à propos de l’achalandage des librairies et autres marchands de livres patentés.

Comme de quoi y aurait trop d’œuvres nostalgiques du III Reich.

Y a pas que ça !

Parce que si vous vous aventurez dans les rayons philosophies religions et ésotérisme…

Au secours !

Et dans le genre, avec diversité, discrimination,

Un autre mot est à la moditude :

ZEN

A

T’en veux du Zen ?

Déjà que les réclames publicitaires télés et radios nous le servent à toutes les sauces,

Pour vendre des voitures, crèmes de beautés, banques, assurances et autres bilvesés,

Je m’étonne qu’il n’y ait pas encore eu de Tampax zen ! ! !

Alors les œuvres documentés et émanant de spécialistes sont légion.

L’attachée de presse ratée qui après avoir lu un article sur l’horoscope chinois dans Marie Claire,

Prend sa plume tel le Alain Bauer du Nirvana

Pour nous expliquer comment rester zen pendant une coloscopie,

Holà, on sait plus où les mettre tellement y en a !

A

Déjà la Fnac ce n’est plus qu’un marchand d’ordinateurs portables.

Si vous voulez faire vos emplettes de bouquins,

Dans un cadre agréable, entouré de belles libraires compétentes,

Je ne saurais trop vous conseiller :

La Boîte à Livres

19 rue nationale à TOURS

A

Donc, arpentant la galerie marchande

Entre les marchandes de petites culottes et les parfumeries,

L’on tombe nez à nez avec ça :

A
 

A

La quintessence de l’esthétisme et du bon goût !

La magnifique statue en plâtre soldé dans un bazar de quatre sous chinois

Avec les pauvres pots de fleur en plastoc,

Surplombant un jolie jardin japonais

De sable écorché d’un coup de râteau

Qui tient plus de la litière pour chat.

Entouré d’un cordon comme dans les musés et vieux châteaux.

Et cerise sur le gâteau,

Sans oublier les minis pubs du maestro régional de l’embellissement

Qui signe fièrement son œuvre.

A

Zen, le monde est zen… "

Alors j’aperçus une scène

Qui aurait bien fait rire mon Maître Thich Nhat Hanh.

Un petit garçon de trois quatre ans

Que le cordon passait au dessus de la tête,

Se mit à jouer naturellement avec le sable,

Comme il s’égayait joyeusement, insouciant, libre!


Et parmi cet environnement dégueulant de vulgarité,

Il était bien le seul à avoir une attitude véritablement ZEN !

A






Par Baudricourt - Publié dans : SOCIETE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés