Vendredi 21 août 5 21 /08 /Août 22:16

Á Espira-de-l'Agly près de Perpigna

Deux jeunes désœuvrés,

Eurent donc la lumineuse idée de faire brûler vif un chien.


Scandale et fureur dans le village.

Et les deux abrutis vite reconnus et confondus,

Passerons au tribunal en... décembre !

On ne sait pas encore de quelle année ?

 

Je vous passe les commentaires habituels...

Que ce n'est qu'un chien, bla bla bla,

Et que les p'tit lépreux de Jakarta à coté, ma brave dame...

Passons, parce que généralement le genre d'arriéré capable de faire souffrir gratuitement des animaux,

A peu de scrupules à agir de même sur un être humain.

 

Et pis d'abord c'est quoi cette hiérarchie dans la compassion ?

La souffrance d'animaux n'appartenant pas à notre espèce devrait être minimisée ?

C'est de la discrimination ou je ne m'y connais pas !

 

Qu'à jouer sur ce registre, on peut aussi légitimer la préférence pour les homo sapiens, hommes du Nord

Séparé des pré sapiens du Sud il y a seulement cent mille années,

Vu les différences génétiques qui les dissocies.

Michelle Obama vs Jacqueline de Romilly


Nos amis bobos, babas, parisiens,

Qui affichent plus de compassion à l'égard de tous les pauvres petits du tiers monde

Qu'ils fantasment via leur télévision,

Alors qu'il ne voient même pas leur frère SDF crevant à leurs pieds,

Discriminent bien eux aussi !

 

Comme mes amis paysans, tu passerais la cité d'à coté au napalm,

Que ça les empêcheraient pas de dormir,

Touche à un poil de leurs compagnons à quatre pattes,

T'auras beau te cacher au bout du monde, qu'ils te retrouverons

Pour transformer ta gueule en anus d'hémorroïdaire à coup de chevrotine !

 

Pour en revenir à notre histoire,

Mambo, c'est le nom de la petite victime, est toujours entre la vie et la mort.

Et pour les deux monstres il y a parité.

Un garçon de dix sept ans, et une fille de vingt deux.

Oui, oui, une jeune fille, pour ceux qui douteraient que les femmes c'est forcement le bien,

Qu'avec elles y aurait moins de guerre et tout ça.

 

Dans un commentaire, un quidam pense qu'on en fait un peu trop.

Je crois qu'il a raison.

Comme à Royan, quand les institutions régaliennes de l'État

Refusent d'assurer la sécurité des personnes et des biens,

Alors les citoyens ont toute légitimité à prendre leur destin en main.

 

De même en Roussillon, au lieu d'organiser une marche protestataire

Et d'attendre les calendes grecques pour que les abrutis se fassent à peine gronder,

Il eut été plus judicieux et économe envers les deniers du ministère de la Justice,

De fesser ces deux garnements sur la place du village !

 

Tout comme le fut la jeune trafiquante de drogue Nadine

Par Jujube, et à la ceinture de croco !

Snobisme quant tu nous tiens.




Par Baudricourt - Publié dans : PAROLES
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés