Lundi 2 novembre 1 02 /11 /Nov 12:54

Á la question posé par un jeune chez un confrère de la méchantosphère,

Mais de qualité, lui,

« Pourquoi votre blog est-il envahi de cookies pornographiques ?

Ça fait un moment que je veux vous mettre en favori mais franchement faites quelque chose.. »


Bon, il est temps de reprendre l'historique.

Jeune adolescent,

Je vivais dans un pays où les manifestations de racismes et de discriminations,

M'étaient inconnues.

Tout comme les téléphones portables, les radios prétendument libres,

Les télévisions privées, les DVD itou.

Mais déjà était organisé le dégoût de tout ce qui fît la France chez nos jeunes générations.

Et on peut admirer le résultat trente années plus tard !


Á l'époque, un camarade me fit découvrir en cachette un journal mensuel

Qui perpétuait la tradition rabelaisienne, l'humour pipi caca,

Et montrait, sous couvert de roman photo, des femmes à poils.

En ce temps, cela paraitra peut-être étonnant,

Mais les femmes étaient poilues !

J'y dus mes premiers émois onanistes.

Faut-il rappeler qu'il n'y avait pas d'Internet non plus,

Et pour un jeune même pas moustachu,

L'accès à la pornographie était pratiquement impossible.

Sans argent, je le volais donc souvent mon

Hara Kiri bête et méchant !

Et si ma mémoire ne me fait pas faux bon,

Chez les buralistes mon magazine était souvent perché à coté des

Lui, Playboy, Union et autres littératures du même acabit.


 

 

 

 

 

Il y a un an, déjà, la chasse aux mal-pensants était ouverte,

Les blog hébergés en France se trouvaient effacés du jour au lendemain.

Si comme d'autres, il m'arrivait parfois d'afficher des photos dites de charmes,

Des femmes sans poils, mais l'abricot à l'air,

Illustrations peu traumatisante pour nos jeunes têtes blondes hétérosexuelles,

Il se trouva que je voulus venger un bien minuscule courroux,

En moquant un célèbre blogueur à cape rouge avec simarre de soie noire et toque de velours,

Illustré, cette fois par un immonde transsexuel au gourdin impressionnant.

Même pour des boutonneux dégourdis, ces sexualités, disons, peu communes,

Peut les affecter.


Du genre d'anarchiste qui traverse dans les clous

Pour éviter d'être emmerdés par les agents,

Je crus intelligent, de référencer mon blog dans la catégorie

Interdite au moins de 18 ans.

Il y a un an, cette catégorie n'ouvraient pas d'affreux cookies.

Tout allez donc pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.


C'était sans compter sur la mentalité mercantile de notre époque,

Car qui dit interdit aux mineur, dans l'esprit de beaucoup cela signifie pornographie.

Et avec la rançon du succès, vint donc les pubs pour ribaudes, et même les bougres !

Sans que je n'y pusse quoi que ce fut.


Je sais, c'est chiant,

Mais c'est vite fait de les éteindre sans même y faire attention.

J'y perds peut-être des lecteurs,

Des référencements chez des blogueurs de qualité,

Comme l'ami French Carcan


Tiens? Que je n'ai pas moi-même mis en lien,

Pas grave notre Ami Kroulik y veille ! ;)


Maintenant, cela m'arrange même, la semi-clandestinité.

Car, pour reprendre l'actualité, de l'Identité Nationale,

Le matraquage médiatique qui l'accompagne,

Où seuls les Wolton, Stora et compagnie,

Ont le droit de causer dans Le Post - jeu de mot - :)

La chasse aux dissidents se structure.

Il n'est qu'à voir comment Bigard et Kassovitz furent traités,

Et les militants républicains et plutôt de gauche de Riposte Laïque,

Harcelés, voir, une de leur militante agressée.

Présentés comme faisant le jeu de l'estrème drouât par ceux-la même

Qui ont comme objectif la destruction de notre civilisation.


BHL a raison quand il déclare qu'une parti de la gauche, souvent subventionnée,

Fait le lit de l'antisémitisme,

Je dirais même plus, du racisme le plus con envers tout ce qui est blanc !


Ne pouvant interdire Fdesouche, par exemple,

Les petits bobos salariés de marchands d'armes,

Viennent d'inaugurer une nouvelle tactique :

Dévoiler qui se cache derrière les pseudos !

Et les marquer au fer rouge de l'estrème drouât.

Digne des pires journaux d'occupations qui faisaient la chasse aux juifs !


Comprenez que désignés ainsi aux attardés mentaux islamisés ou gauchistes,

C'est au mieux voir les pneumatiques de ses véhicules crevés,

Au pire, une balle dans la tête quand les choses s'envenimeront,

Et elles vont d'envenimées, c'est inéluctable !


Pour ma part, ayant un public restreint,

Encore que, quand je saute sur Le Post, ça commence à faire du monde.

Les fonctionnaires de police détachés au renseignement et à la sureté nationale,

Savent parfaitement qui se grime derrière Baudricourt.

Et s'ils veulent me cueillir un matin pour m'emmener dans un nouveau goulag,

Je n'y opposerais aucune résistance.

Je subodore également que quelques groupuscules irascibles mahométans m'ont pisté.

Mais comme je ne suis pas islamophobe,

Comme Pasqua je n'ai peur de rien n'y de personne !

C'est le sourire aux lèvres que j'affronterais mon destin.

 


 

 

Pour reprendre une métaphore Bouddhiste,

Définir notre identité peut-être floue,

Il est plus simple de dire ce qu'elle n'est pas !


Être Français, ce n'est pas considérer les femmes comme de la merde,

Et les voiler, par exemple.


C'est cultiver un certain esprit gaulois,

Aimer rire, chanter,

Faire le potache même quand on est plus proche du cimetière que de l'école,

Ce ne sera jamais être soumis à quoi que ce soit,

Surtout aux délires d'un pédophile meurtrier !


Et s'il est une tradition bien française,

C'est de terminer en chanson.


Alors, tous en chœur :

« De médine à la mecque

La digue la digue... »

 

 

 

 

 

Par Baudricourt - Publié dans : PAROLES
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés